mardi 24 avril 2018

Bernard Lugan : Halte à la repentance

Dans son intervention lors du colloque de l'Iliade (Institut pour la Longue Mémoire Européenne), le 7 avril 2018, Bernard Lugan réfute l'affirmation selon laquelle l'Europe aurait fondé sa richesse sur la traite esclavagiste.

 

3 commentaires:

  1. Épuisant et lassant le laïus pro-anglais et le fait que les profs du secondaire devrait le lire. C'est ri-di-cu-le. Les profs du secondaire allemands ne lisent pas l'anglais, pas plus que les Chinois ou les Russes. Il faut plutôt traduire ou produire en français.

    RépondreSupprimer
  2. Une précision par rapport au "marxisme" pour compléter ce discours : Karl Marx, qui disait par ailleurs qu'il n'était pas marxiste, a été à Alger à la fin de sa vie. Dans une lettre de 1882 il pouvait écrire que les Français avaient aboli l'esclavage des Noirs...

    RépondreSupprimer
  3. Mes c... et moi, nous hasardons à vous répondre, par cette autre réponse:

    """
    Mr Macron: Quand vous dites que la France a installé les droits de l'homme en Algérie, cela suppose-t-il qu'elle a fait de même là où elle s'est installée en Afrique (sub et nord-saharienne) ? Seriez-vous/étiez-vous, ce qui serait étonnant de votre part, en train de participer à la négation de l'histoire africaine?

    Parce que lorsque Mr Fillon parle de la reconnaissance de la colonisation comme crime contre l'humanité comme "La détestation de l'histoire de la France, une repentance indigne", et que d'autres insistent sur la "non-repentance", nous ne pouvons que supposer que c'est soit des postures politiques, soit, pire, de l'ignorance, abyssale. Vu qu'aucun être humain sensé ne reconnaîtrait pas, au vu de cette barbarie, les torts historiques de son pays.
    Pas "se repentirait", juste "ne reconnaîtrait pas" et ensuite, travaillerait à acter l'évidente Vérité.

    Parce que l'Afrique, qu'ils le sachent, ne demande pas de repentance. L'Afrique est en marche. Et il serait intelligent de leur part de se mettre en marche aussi, vers un monde où la responsabilité historique et actuelle des nations, des états, des institutions... est un levier pour l'équité et le progrès humain.

    Le peuple Français, par ses actes humains quotidiens envers tous ceux en difficulté, d'ailleurs ou de France et d'ailleurs, présente à ces messieurs le visage noble de votre pays.

    Et la hauteur du peuple Français qui vous a choisi leur a, espérons-le, donné la leçon morale qu'il leur fallait.

    ref: Mr Macron - "Un crime contre l'humanité": https://goo.gl/po3Zsq


    labels: politique, réalité, éthique, responsabilité, paradigme, changement
    """

    - Mayou Nkensa
    Panafricaniste, Universaliste & Multi-culturaliste


    source: https://molhokwai.pythonanywhere.com/emelit/plugin_mystream/index/post/263

    RépondreSupprimer